Yehudi Menuhin

Biographie

Il est successivement l’élève de Louis Persinger, Georges Enesco (de loin son maître le plus marquant, au point d’être toujours resté à ses yeux « l’Absolu ») et Adolf Busch. Reconnu par tous comme enfant prodige, ses premières représentations, dès l’âge de 8 ans, bouleversent par une maturité et une aisance musicale hors du commun.

Après ses fulgurants débuts et ses multiples concerts dans les années 1930, le jeune Menuhin éprouve de sérieuses difficultés physiques et artistiques causées notamment par un surmenage durant la Seconde Guerre mondiale, au cours de laquelle il donne plus de 500 concerts pour soutenir les troupes alliées. Toutefois, une discipline rigoureuse ainsi que l’étude de la méditation et du yoga l’aident à surmonter ses épreuves et sa carrière n’en sera finalement guère affectée. Il est l’un des violonistes du siècle.

En 1962, il crée l’École Yehudi Menuhin à Cobham dans le Surrey. En 1965, il reçoit le titre anglais de chevalier de l’Order of the British Empire.

En 1970, il devient citoyen Suisse, bourgeois de Granges.

En 1978, il sera réuni avec le célèbre violoniste canadien Jean Carignan pour une prestation unique du « Petit concerto pour Carignan et orchestre » composé par le compositeur André Gagnon. Ce concert sera diffusé dans la prestigieuse série télévisée The Music of Man animée par Menuhin et retransmise partout dans le monde, notamment par la Société Radio-Canada (CBC).

Dans les années 1980, il se produira plus de 200 fois en concert avec le jeune pianiste anglais Paul Coker, avec qui il jouera presque tout le répertoire pour violon et piano. Il réalise également dans ces années-là des enregistrements de jazz avec Stephane Grappelli ou de musique indienne avec Ravi Shankar pour le célèbre album West meets East de 1968. En 1985, il bénéficie de la citoyenneté britannique et son titre de chevalier honorifique devient un titre de chevalier.

En 1993, il est anobli — life peer titre non héréditaire — en tant que Baron Menuhin of Stoke D’Abernon. Il fonde aussi la Yehudi Menuhin Foundation qui soutient de jeunes musiciens de talent du monde entier. Cette fondation compte parmi ses lauréats des noms aussi importants que Nigel Kennedy, Jorge Chaminé, Trio Wanderer, Claire Désert, Henri Demarquette, etc.

Connu pour ses interprétations d’une qualité souvent enflammée, parfois sans doute plus austère, mais ne se départissant jamais d’une vie intense et d’une profondeur indiscutable, il poursuivit ses concerts jusqu’à un âge très avancé pour se consacrer à la direction d’orchestre durant ses dernières années. Il a possédé un répertoire très vaste, des classiques aux contemporains.

Menuhin a joué, tout au long de sa carrière, un grand nombre d’instruments exceptionnels. La liste de ses instruments avoue une préférence marquée pour les violons de Giuseppe Guarneri « Guarnerius del Gesù ».

En tant qu’homme, Menuhin a aussi toujours eu un comportement d’une grande noblesse. À New York, il commande une sonate à Bela Bartok perdu et dans la pauvreté, qui refusait tout ce qui apparaissait comme une aumône. En 1947, il vient donner un concert avec Wilhelm Furtwängler, alors contesté pour son attitude pendant la Seconde Guerre mondiale. Il n’hésite pas à jouer pour les réfugiés palestiniens et à prendre position en faveur d’un état unique laïc israélo-palestinien, indisposant par là-même Israël. Il sera également indésirable en URSS pour ses positions en faveur des droits de l’homme

2 Réponses à “Yehudi Menuhin”

  1. laurearnoux dit :

    J’ adore Madeleine !
    Parce que j’ ai connu les pleurs du violon par mon feu père!
    parce que j’ ai compris que la souffrance pouvait passer par le théâtre, la musique!
    en tant que violoniste soliste mon père était philosophe, humaniste, charismatique, travaillant les mots , écrivant souvent, dessinant en état de souffrance!
    comment veux tu que je ne sois pas celle qui est larpp à ce jour!
    sur une corde de son violon
    j’ écris ma vie grâce à son nom.
    gros bisous!
    lorette de nancy

    Ton père jouait du violon !
    Tu dois donc avoir l’orreille musicale !
    Tu aime la musique…C’est bien car il n’y a plus beaucoup de gens qui apprécient la musique classique !
    Bises
    Madeleine

  2. Marie dit :

    Merci beaucoup de ton passage sur mon blog! alors tu aimes la lecture aussi? Tu es bourré de passions, j’adore les personnes passionées: j’en suis une!

    Et merci beaucoup de m’avoir appris sur ces grands personnages, pour moi dont la culture musicale est nulle, ça fait pas de mal lol!
    Je ne joue d’aucun instrument mais je suis un très bon public :)

    Bisous bisous
    Marie

    Je suis contente de faire ta connaissance !
    L’aime aussi beaucoup les guépards, la nature…
    Bises
    Madeleine


    Dernière publication sur Spiritualité, militantisme, vie du monde et vie quotidienne : HUMOUR (végé)

Laisser un commentaire

 

phobia |
|In The Shadow Of A Thousan... |
phibie007 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | something like me...
| fan2miley
| pepette637