Les chevaux ☺

Posté par Madeleine le 31 octobre 2010

 Upload images

Le cheval a évolué au cours des dernières 40 à 50 millions d’années à partir d’un petit mammifère possédant plusieurs doigts pour devenir l’animal à sabot unique que l’on connaît aujourd’hui.  Bien que la quasi-totalité des chevaux soient aujourd’hui domestiques, il existe de nombreux chevaux domestiques retournés à l’état sauvage.

Il s’agit d’une espèce animale employée par l’homme et celui-ci a développé un vaste vocabulaire spécialisé pour décrire les concepts liés au cheval. Ce lexique va de son anatomie et sa morphologie aux étapes de sa vie en passant par sa couleur, ses races, sa locomotion et son comportement.

Les chevaux comptent sur leur vitesse pour échapper aux prédateurs, ont un bon sens de l’équilibre, un fort instinct de fuite et un trait inhabituel dans le règne animal : ils sont capables de dormir debout tout comme en position couchée. 

Les juments mettent bas après onze mois de gestation un petit poulain. Celui-ci peut se lever et courir peu de temps après sa naissance. La plupart des chevaux domestiques sont dressés pour l’équitation entre l’âge de deux et quatre ans. Ils atteignent leur plein développement à cinq ans en moyenne et leur durée de vie va environ de 25 à 30 ans.

Des siècles durant, les chevaux furent des animaux de guerre et de transport au service des hommes.  Considéré comme « la plus noble conquête de l’homme », présent dans les mythes, les légendes nombre d’encyclopédies spécialisées et toutes les formes d’art le cheval est, de tous les animaux, celui qui a sans doute le plus marqué l’histoire et les progrès de l’humanité.

Les chevaux sont divisés en trois types selon leur tempérament :

- les sang chauds caractérisés par leur vitesse et leur endurance,

- les sang froids plus lents et destinés aux travaux pénibles,

- les demi-sangs , issus de croisements entre des chevaux à sang chaud et à sang froid, qui sont souvent destinés aux sport équestres.

 

(texte trouvé sur wikipédia et arrangé par moi !)

Upload images

Publié dans animaux | 20 Commentaires »

Autruche

Posté par Madeleine le 11 janvier 2010

 Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Animal de grande taille (1,70 à 2 m pour les femelles, 1,90 à 2,80 m pour les mâles) et assez lourd (63 à 130 kg pour les femelles et jusqu’à 155 kg pour les mâles), l’Autruche est un oiseau qui ne vole pas. Son espérance de vie est d’environ 70 ans (40 ans en captivité). Malheureusement, elle figure sur la liste d’espèces menacées de dispariton selon l’UICN.

L’autruche est le plus rapide des rapide des oiseaux terrestres. Elle se déplace en marchant. Grâce à ses très longues pattes musclées, ses genoux flexibles et souples, les autruches sont très rapides et endurantes, ainsi elles peuvent courir à la vitesse de 30 km/h pendant une demi-heure maximum et atteindre une vitesse de pointe de 70 km/h[1], elle est plus rapide que la lionne. L’autruche peut sauter 1,50 mètres de hauteur. Ses pattes n’ont que deux doigts, elle se repose sur le doigt intérieur, le plus développé, lorsqu’elle court. La faculté de voler a été remplacée par la puissance des pattes, qui lui permet de courir aussi vite que des mammifères.Cette puissance est telle que l’autruche n’a aucun prédateur, le lion lui-même en a peur, en effet, le mâle dominant d’un groupe d’autruches défendrait immédiatement les petits autruchons en donnant un coup de pattes meurtrier dans l’animal qui oserait s’y attaquer. Un coup de pied équivaut à 200 kg d’impact, cela éventre donc un lion très facilement.

À l’âge adulte, la tête et le cou de l’autruche sont dénudés ou garnis d’un duvet épais. Le plumage du corps est abondant. Les ailes sont courtes mais normalement constituées. Il existe un important dimorphisme sexuel : le mâle possède un plumage noir avec l’extrémité des ailes blanches tandis que la femelle a un plumage brun terne. Ses yeux sont plus grands que son cerveau.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

Publié dans animaux | 20 Commentaires »

L’ours blanc !

Posté par Madeleine le 8 octobre 2009

 Upload images

L’ours blanc ou ours polaire est un grand mammifère originaire des régions arctiques. C’est d’ailleurs le plus grand des carnivores terrestres et il figure au

sommet de sa pyramide alimentaire.

Parfaitement adapté à son habitat, il possède une épaisse couche de graisse ainsi qu’une fourrure qui l’isolent du froid, la couleur blanche de son pelage lui assure un camouflage idéal sur la banquise et sa peau noire lui permet de mieux conserver sa chaleur corporelle. Pourvu d’une courte queue et de petites oreilles, l’ours possède une tête relativement petite et fuselée ainsi qu’un corps allongé : il s’est adapté à la natation.

L’ours blanc est un mammifère marin semi-aquatique dont la survie dépend essentiellement de la banquise et de la productivité marine. Il chasse aussi bien sur terre que dans l’eau.

Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

Publié dans animaux | 17 Commentaires »

Les fourmis

Posté par Madeleine le 6 septembre 2009

 Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Les fourmis  sont des insectes sociaux formant des colonies, appelées fourmilières, parfois extrêmement complexes, contenant de quelques dizaines à plusieurs millions d’individus. Certaines espèces forment des « colonies de colonies » ou supercolonies. Les fourmis sont classées dans l’ordre des hyménoptères, comme les guêpes et les abeilles. Les termites, parfois appelés fourmis blanches, sont de l’ordre des dictyoptères (sous-ordre des isoptères). Ils ne sont donc pas des fourmis, bien qu’ils leur ressemblent.

Les œufs sont pondus par une ou parfois plusieurs reines (les espèces de fourmis possédant une seule reine sont appelées monogynes et celles possédant plusieurs reines sont dites polygynes). Certaines espèces peuvent tolérer, lorsque la colonie est conséquente, deux reines tellement éloignées qu’elles ne se rencontrent jamais (on parle alors d’espèce olygynes). La plupart des individus grandissent pour devenir des femelles aptères et stériles appelées ouvrières.

Périodiquement, des essaims de nouvelles reines et de mâles, généralement pourvus d’ailes, quittent la colonie pour se reproduire. Les mâles meurent ensuite rapidement, tandis que les reines survivantes, fécondées, fondent de nouvelles colonies ou, parfois, retournent dans leur fourmilière natale.

Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

Publié dans animaux | 12 Commentaires »

loups

Posté par Madeleine le 28 juin 2009

 Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Canis lupus est une espèce de mammifère de la famille des Canidés. L’espèce Canis lupus a évolué au cours de l’histoire pour se différencier en plusieurs sous-espèces de grands loups gris (Canis lupus lupus), mais aussi pour donner des canidés plus petits comme le chien chanteur (Canis lupus hallstromi) ou le dingo (Canis lupus dingo) et le chien domestique (Canis lupus familiaris) avec toutes les races très diverses qui lui sont reconnues.

Tous les Canis lupus ne seraient donc pas des « loups », ni tous les loups des Canis lupus. Mais comme cette espèce regroupe la majorité des loups actuels de nombreuses publications assimilent Canis lupus au Loup gris, voire même au loup tout court, en excluant chiens, dingos et sans doute aussi les espèces de loups marginales de leurs études. En Occident la sous-espèce de loup gris la plus connue est le Loup gris commun (Canis lupus lupus).

Les loups gris sont des prédateurs, vivant et chassant en groupes organisés, selon une hiérarchie sociale stricte. Exterminés peu à peu par l’homme, en particulier au XIXe siècle, ces loups sont principalement présents au XXIe siècle dans les steppes de Sibérie. Ils sont désormais protégés dans de nombreux pays où l’on tente de préserver les populations restantes, en particulier en Amérique du Nord.

Les loups gris ont toujours fasciné les humains au cours de l’histoire, alimentant la mythologie, les fantasmes et tous les domaines de la culture.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Publié dans animaux | 7 Commentaires »

Les girafes !

Posté par Madeleine le 23 juin 2009

 Les girafes ! dans animaux rbkn52hu-3f5179

La girafe (Giraffa camelopardalis) est une espèce de mammifère ongulé artiodactyle et ruminant, originaire des savanes africaines et répandue du Tchad jusqu’en Afrique du Sud. Le mot girafe vient de l’arabe زرافة zarāfah signifiant charmante.

Au terme de millions d’années d’évolution, la girafe a acquis une anatomie unique lui permettant notamment de brouter la cime des arbres.

Les Grecs pensaient que la girafe résultait de l’union du chameau et du léopard. (d’où le terme de camelopardalis.)

Le sage arabe Al-Qazwini dit d’elle : « Sachant qu’elle se nourrirait dans les arbres, Allah lui donna des membres antérieurs plus longs que les postérieurs ». Elle a été décrite, pour la première fois en France, par Pierre Belon (1517-1564)

En 1809, Lamarck pensait qu’à force d’allonger le cou, elle avait transmis ce trait à sa descendance.
En 1872, Darwin pensait que son long cou était dû à une sélection liée aux périodes de famines, où un ou deux pouces faisaient la différence et permettaient de survivre.

 Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

 

Publié dans animaux | 10 Commentaires »

Discution :Vos phobies !

Posté par Madeleine le 22 juin 2009

Discutez ici de vos phobies !!!

Araignées…Serpents…Scorpions

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Publié dans animaux | 12 Commentaires »

Les martinets !

Posté par Madeleine le 18 juin 2009

Martinet est le nom vernaculaire de plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs de la famille des Apodidae. La famille des Apodidae regroupe les martinets et les salanganes. Ils sont souvent confondus avec l’hirondelle. En France, seules trois espèces présentes sur le territoire disposent de ce nom vernaculaire :

  • Le martinet noir (Apus apus), l’espèce la plus commune, visible dans toute la France.
  • Le martinet pâle (Apus pallidus), se trouvant à l’extrême sud de la France et de l’Europe.
  • Le martinet alpin (Apus melba), de l’Europe méridionale, est visible dans les régions montagneuses et dans les villes.

Ces espèces sont protégées en France.

Autrefois, les martins-pêcheurs étaient appelés martinet pescheur.Il en est de même pour les martins chasseurs. La confusion s’est également produite en anglais à partir du normand puisque les martin y sont des hirondelles.

 Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

Quand les martinets volent bas, c’est mauvais signe !

Il ne fera pas beau le lendemain !

 

Publié dans animaux | 11 Commentaires »

Fourmis !

Posté par Madeleine le 13 juin 2009

  1. Les fourmis (famille des formicidésFormicidae — ) sont des insectes sociaux formant des colonies, appelées fourmilières, parfois extrêmement complexes, contenant de quelques dizaines à plusieurs millions d’individus. Certaines espèces forment des « colonies de colonies » ou supercolonies. Les fourmis sont classées dans l’ordre des hyménoptères, comme les guêpes et les abeilles. Les termites, parfois appelés fourmis blanches, sont de l’ordre des dictyoptères (sous-ordre des isoptères). Ils ne sont donc pas des fourmis, bien qu’ils leur ressemblent.
  2. Les premières fourmis connues seraient apparues à la fin du Crétacé et seraient une évolution des guêpes du jurassique. Morphologiquement, elles se distinguent des autres insectes principalement par des antennes avec un coude marqué et par un pédoncule en forme de perle formé des premiers segments abdominaux (qui sont joints au thorax chez les guêpes). Ce pétiole intercalé donne à l’abdomen une plus grande mobilité par rapport au reste du corps (c’est la forme du pétiole qui permet de déterminer l’espèce de la fourmi à coup sûr). À l’exception des individus reproducteurs, la plupart des fourmis sont aptères (sans ailes). Elles se sont adaptées à presque tous les milieux terrestres et souterrains (on en a trouvé jusqu’au fond d’une grotte de 22 km de long en Asie du Sud-est), sans toutefois avoir colonisé les milieux aquatiques et les zones polaires et glaciaires permanentes.

    Les œufs sont pondus par une ou parfois plusieurs reines (les espèces de fourmis possédant une seule reine sont appelées monogynes et celles possédant plusieurs reines sont dites polygynes). Certaines espèces peuvent tolérer, lorsque la colonie est conséquente, deux reines tellement éloignées qu’elles ne se rencontrent jamais (on parle alors d’espèce olygynes). La plupart des individus grandissent pour devenir des femelles aptères et stériles appelées ouvrières. Périodiquement, des essaims de nouvelles reines et de mâles, généralement pourvus d’ailes, quittent la colonie pour se reproduire. Les mâles meurent ensuite rapidement, tandis que les reines survivantes, fécondées, fondent de nouvelles colonies ou, parfois, retournent dans leur fourmilière natale.

 Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

 

Publié dans animaux | 6 Commentaires »

Abeilles

Posté par Madeleine le 8 juin 2009

 Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

L’expression abeille à miel est un nom vernaculaire ambigu désignant en français des insectes sociaux qui produisent du miel, dit aussi quelques fois mouches à miel, tandis que les abeilles, au sens large, sont réparties dans la famille des Apidae.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Publié dans animaux | 12 Commentaires »

123
 

phobia |
|In The Shadow Of A Thousan... |
phibie007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | something like me...
| fan2miley
| pepette637